Les Animes

Dans le cadre du tutorat EIP, Hacina Djaafri a travaillé sur la recherche et la production d’un article traitant des Animes. Nous publions aujourd’hui le résultat de son travail. 

Qu’est ce qu’un Anime ?

Un Anime désigne une série d’animation d’environ 25 minutes. Beaucoup de ces séries sont basées sur une histoire tirée de manga et de light novels, c’est-à-dire des romans basés sur des Mangas, et plus rarement de jeux-vidéos et de livres.

Il y a également des films produit par des studios tels que les Studio Ghiblis, les Studios Shaft, Toei Animation, Kyoto Animation inspirés du style Anime, des OVA (Original video animation) qui sont destinés aux supports vidéos (VHS, DVD, Blue-Ray) sans diffusion télévisée, en enfin des webséries.

Comment sont nés les Animes ?

L’Anime moderne a commencé à se développer dans la seconde moitié du XXe siècle grâce notamment au passage de l’animation papier à l’animation informatique. Les Animes (et les Mangas) ont notamment connu un essor fulgurant avec Osamu Tezuka (auteur de Astro Boy, Le Roi Léo), qui a en partie créé le style Manga moderne.

L’Anime a fait ses débuts au cinéma avec un des premiers véritables films Animes : Momotarou, le soldat divin de la mer, réalisé par Mitsuyo Seo, sorti au Japon en 1945. En 1984, le fameux studio d’animation japonais Ghibli (Mononoké, Totoro ,Ponyo sur la falaise, Le royaume des chats) fut fondé par les réalisateurs Hayao Miyazaki et Isao Takahata et le producteur Toshio Suzuki.

Les genres les plus utilisés dans les Animes.

Les Animes, comme les autres médias, sont classés en plusieurs genres selon leurs sujets et cible éditoriale. Il y a, entre autres, 6 grands type d’Anime : Les Shôjo, les Shônen, les Kodomo, les Seinen, Slice of Life et les comédies.

Les Shôjo (en Japonais : fille) sont des Animes ayant comme cible éditoriale les filles ou adolescentes, souvent mettant en scène un personnage principal féminin et des histoires de romance (exemples : Toradora!). Dans les shôjo, il y a deux grands sous genres : les moe, qui sont des Anime mettant en scène des personnages mignons (souvent tous féminins) et le plus souvent racontant leur vie au quotidien (ex : K-on!). Les Mahou Shôjo (plus communément appelé « Magical Girl« ) mettent en scène des filles avec des supers pouvoirs. (ex : Sailor Moon, Puella Magi Madoka Magica qui sort du lot car c’est un magical girl d’horreur). Les Shônen (en Japonais : garçon) qui vise davantage un public de garçons adolescents, mettent souvent en scène un personnage principal masculin (Ex : Cowboy Bebop). Il y a trois grands sous genres : les Nekketsu qui sont des Anime ayant pour sujet principal le combat (ex : Dragon Ball), les Sports qui sont évidemment des Anime tournés autour d’un sport. (ex : Hajime no ippo), et enfin les Mecha qui sont des Shônen traitant de robots et machines, dont certains sont humanoïdes (Gurenn Lagann). Les Kodomo sont faits pour les enfants (Ex : Yôkai Watch). Les jeunes adultes ont un genre à eux : les Seinen qui traitent de sujets plus sombre et complexes, comme la société, le meurtre… La plupart des animes d’horreurs entre dans cette catégorie (ex : Hanbane Renmei). Les Slice of life racontent l’histoire de personnages avec leur joies et tracas du quotidien, souvent sous forme de comédie avec des lycéens comme personnages principaux (Ex : A silent voice). Enfin, les comédies sont des Animes ayant pour unique but d’être humoristique. Beaucoup de personnes non habituées peuvent trouver l’humour utilisé étrange et farfelu, mais cet humour décalé est le plus utilisé au Japon, que ce soit dans les Animes ou dans d’autres domaines (ex : Le collège fou fou fou, Danshi Koukousei no nichijou).

L’influence des Animes dans le Monde et en Europe.

Depuis les années 1980, les liens sont très ténus entre Manga et Anime, à tel point que le marché fonctionne rarement l’un sans l’autre. Initié avec un succès public très fort dans les années 1970, l’Anime a très fortement participé à l’exportation de la culture populaire japonaise en France, notamment à travers le Club Dorothée. Aujourd’hui, la France est le deuxième consommateur d’Animes au Monde.  Il plait par son trait énergique et précis, ses héros porteurs de valeurs, et ses histoires passionnantes qui se veulent tantôt pour adolescents, tantôt matures et complexes.

Depuis, quasiment toutes les grandes éditions de BD Française ont une collection de Manga dans leur catalogue et des conventions centrées sur la pop culture Japonaises sont organisées un peu partout dans le Monde. Dès lors, le phénomène du Cosplay (c’est à dire le fait de se déguiser en personnage fictif, souvent d’Anime) c’est popularisé. Évidement, ce phénomène a dépassé le petit cercle des fans Japonais pour devenir une mode à part entière pour les amateurs de pop culture en général.

Hacina DJAAFRI

SOURCES: 

Sitographie

Japan Hoppers-Les manga et Japanimation – https://www.japanhoppers.com/frKanpai-Studio – https://www.kanpai.fr

Tout le Japon-Le cosplay, un peu plus qu’une mode – http://www.tout-le-japon.com/mode-japonaise/le-cosplay-un-peu-plus-quune-mode/ 

Bibliographie:

Dir. Philip Kemp-Tout sur le cinéma-2011
Stéphane Ferrand et Sebastien Langevin-Le Manga

Remise des prix Mediatiks 

Aujourd’hui quelques élèves du Projet « Art et Presse » se sont rendus au Canopé de Lyon, accompagnés de quelques professeurs, afin de recevoir le prix Web TV du concours Mediatiks de l’académie: ce prix récompense le média scolaire créé par les élèves du collège dans le cadre de ce projet, à savoir la chaîne YouTube – Canal Joliot. Vous pourrez d’ailleurs retrouver un reportage sur cet après-midi de récompenses sur cette même chaîne d’ici la fin de l’année.

Félicitations à tous les élèves du projet, à M. HATTAIS et Mme LARACINE, professeurs porteurs du projet, ainsi qu’à tous ceux qui y ont contribué de près ou de loin.

La Médiathèque « Sens Dessus Dessous »

Dans le cadre de la classe à PAC « Art et Presse », voici le dernier reportage de la rédaction du collège Joliot-Curie.

Valorisation du projet annuel des établissements de Bron participant au parcours « Images », vous pourrez apprécier le travail de tous les élèves et professeurs dans ce reportage vidéo.

L’exposition est déjà accrochée à la médiathèque de Bron. N’hésitez pas à y faire un tour pour voir les œuvres en vrai!